Mode d'emploi   liens / sources / Remerciements  faq
Retour au Menu VITAMINES Aller à la page précédenteRetour au MenuAller à la page suivante
A : Rétinol
La vitamine A a la particularité de contenir deux nutriments en un. Les produits animaux contiennent du rétinol ou vitamine A préformée. Les aliment végétaux contiennent des précurseurs de la vitamine A qui se convertissent en vitamine A dans l’organisme. Ces précurseurs sont les caroténoïdes, dont le plus connu est le ß-carotène ou carotène.

 

A : origine = synthétique ou animale
Foie, jaune d'oeuf, beurre, lait, huiles de poissons...
Agit sur la vue, la croissance, la peau et les muqueuses, et certaines glandes endocrines. Pendant la grossesse, elle est indispensable au développement du foetus mais des doses trop élevées sont dangereuses.

Peut provoquer des maux de tête, des problèmes cutanés, une fatigue et divers autres symptômes à des doses supérieures à 25,000 U.I. par jour. Pendant la grossesse, une femme doit en prendre seulement sur prescription de son médecin.

 

A : origine = ß-carotène (pro-vitamine A) E 160(a)
Carotte, épinard, persil, légumes.
Agit sur la vue, la croissance, la peau et les muqueuses, et certaines glandes endocrines. Pendant la grossesse, elle est indispensable au développement du foetus mais des doses trop élevées sont dangereuses. Le ß-carotène améliore la vision nocturne. Propriétés anti-oxydante.

Notre alimentation est, en général déficiente en provitamine A. Les carences sont provoquées par l'abus d'alcool, de tabac et une déficience en zinc. Symptômes : trouble de la vision pouvant aller jusqu'à la cécité chez l'enfant, atteintes cutanées, sensibilité aux infections.
Une consommation importante de carotène peut entraîner un jaunissement de la peau. Ce symptôme est inoffensif et disparaît quand on réduit l'apport. Ne confondez pas le carotène non toxique avec la vitamine A synthétique ou la vitamine A présente dans les huiles de poisson.

 

Aller au sommet de la page B1 Thiamine
Abats, viande, laits, oeufs, céréales, légumineux, levure, poisson ...
Améliore le métabolisme des glucides, agit au niveau des systèmes nerveux et musculaire.

L'abus d'alcool diminue la résorption de la vitamine B1.
Symptômes de carence : asthénie, anorexie, constipation, troubles de l'humeur et de la mémoire. Une carence grave peut provoquer une neuropathie.
Hydrosoluble : tout excès est éliminé par les urines. Dépourvue de toxicité.

 

B2 Riboflavine
Abats, viande, laits et dérivés, céréales, levure, poisson, oeufs...
Améliore le métabolisme des glucides, lipides et protéines.

Les apports alimentaires en vitamine B2 sont souvent déficitaires; de mauvaises habitudes alimentaires, le tabagisme, l'alcoolisme chronique, l'hyperthyroïdie, le diabète, l'alimentation végétarienne en sont responsables.
Symptômes de carence : atteinte de la peau et des muqueuses, troubles oculaires.
Hydrosoluble : tout excès est éliminé par les urines.

 

B3 ou PP Niacine
Viande, abats, poisson, légumes secs, certains fruits (figue, datte), synthèse dans l'intestin à partir d'un acide aminé.
Intervient dans le métabolisme des acides gras et de certains systèmes enzymatiques.

 

Aller au sommet de la page B5 Acide pantothénique
Abats, viande, poisson, oeuf, céréales, légumes, levure, produits laitiers...
Améliore l'état de la peau, des cheveux et des muqueuses, donc la cicatrisation. Rôle essentiel dans la production d'énergie musculaire.

L'abus d'alcool diminue sa résorption. Fatigue, asthénie, troubles digestifs, ulcérations cutanées.
Non toxique. A dose massive, elle peut causer des diarrhées.

 

B6 Pynidoxine
Abats, levure, viande, oeufs, lait, céréales, germes de blé, certains légumes et fruits, poisson...
Intervient dans le métabolisme des protéines et de l'hémoglobine.

Précaution : les patients Parkinsoniens ne peuvent pas être supplémentés en vitamine B6 s'ils sont traités avec la Carbidopa. L'alimentation n'apporte que peu de vitamine B6. Certains médicaments, les régimes amaigrissants ou végétariens, l'alcoolisme et le tabagisme augmentent ce risque de carence.
Symptômes de carence : lésions cutanées et des muqueuses, humeur négative, neurasthénie, dépression.
Sa surconsommation prolongée peut provoquer une névrite périphérique.

 

B9 ou M : Acide folique ou folate
Levure, foie, rognons, épinards, cresson, autres légumes à feuilles vertes, haricots, lentilles, pain complet.
Intervient dans la reproduction des cellules sanguines (globules rouges et blancs) et de toutes les cellules à reproduction rapide.

Son absorption est améliorée par le zinc. Certains médicaments (sulfalazine, antibiotiques, anti-inflammatoires...) diminuent sa résorption.
Symptômes de carence : nausées, diarrhées, lésions des muqueuses (lèvres et bouche), asthénie, troubles psychiques. Une carence pendant la grossesse peut entraîner des malformations congénitales ou des troubles neurologiques chez le foetus.
Non toxique.

 

Aller au sommet de la page B12 Cyanocobalamine
Uniquement d'origine animale : foies, rognons, poisson, viande, lait et produits laitiers.
Intervient dans le métabolisme des graisses et des glucides, ainsi que dans la production des cellules, du sang et de l’enveloppe des fibres nerveuses. Sa résorption est meilleure à l'écart des repas et des médicaments.

Les carences en vitamine B12 sont rares dans les pays occidentaux où les gens mangent beaucoup de produits d'origine animale, riches en cette vitamine. La consommation excessive d’alcool et certaines maladies peuvent toutefois empêcher la résorption digestive de la vitamine B12 contenue dans les aliments. Dans ce cas, des injections de vitamine B12 peuvent être indiquées.

Le régime végétarien et l'alcoolisme entraînent une carence en vitamines du groupe B.
Symptômes de carence : fatigue, asthénie, amaigrissement, anémie.
Absolument contre indiquée dans le cas d'une tumeur maligne car elle accroît la résistance des cellules cancéreuses à la chimiothérapie.
Marc Planchette
Les végétariens trouvent la B12 qui leur fait défaut dans la Chlorella (une algue unicellulaire microscopique) dont l'apparition sur Terre remonte à plus de 3 milliards d'années et qui est désormais cultivée dans des bassins d'eau ultra-purifiée. La Chlorella est le végétal qui contient le plus de chlorophylle, d'ARN et d'ADN. Elle est commercialisée sous une forme 100% naturelle : en comprimés sans liants ni conservateurs... en savoir plus

 

C Acide Ascorbique E 300, E 301
Fruits (cassis, kiwi, orange, citron, fraise,...), légumes (fenouil, choux, cresson,...), abats,...
Intervient dans le métabolisme du collagène et du fer notamment (action anti-oxydante neutralisant des composés cancérigènes), anti-scorbutique, aide aux défenses de l'organisme (diminue la susceptibilité aux allergies et améliore la résistance aux infections).

Cristaux de Vitamine C.

C'est l'une des vitamines les plus inoffensives. En prenant plus d'un gramme par jour de vitamine C, certaines personnes ont souvent une diarrhée ou des maux d’estomac. Des doses journalières supérieures à 1,5 gramme peuvent réduire la résorption d'autres nutriments, mais avec des doses comprises entre 250 mg et 1 gramme, les problèmes sont extrêmement rares.
Le tabagisme et l'alcoolisme chronique augmentent les besoins en vitamine C.
Symptômes de carence : anorexie, faiblesse musculaire.
Non toxique. De très fortes doses provoquent excitation et insomnie.

 

D Calciférol
Foie, jaune d'oeuf, beurre, fromages gras, lait entier, poisson gras,...
Régularise l'assimilation du calcium-phosphore, participe au développement du squelette (antirachitique).

Sans la vitamine D, le calcium ne peut pas remplir sa fonction efficacement, car l’organisme est incapable de métaboliser le calcium en l’absence de vitamine D. Et augmenter la consommation de calcium n’y change rien.
En plus d’être une vitamine essentielle, la vitamine D est une hormone puissante. C’est pourquoi une dose excessive serait toxique. De toutes les vitamines, c’est celle qui fait courir le plus de risque de surdosage. Cependant, cet incident est rare et survient à des doses que l’on ne peut pas atteindre en prenant des aliments riches en vitamine D et/ou des compléments en quantité raisonnable.

 

E Tocophérol E 306, E 307, E 308, E 309
Lait, beurre, oeufs, huiles végétales, germe de blé, légumes verts, noisettes, amandes, noix, cacahuètes.

Protège de l'oxydation les acides gras insaturés, indispensables à notre alimentation. Améliore la fonction sexuelle chez l'homme et la femme. Un déficit s'accompagne d'une plus grande exposition au cancer, aux maladies cardio-vasculaires et à la cataracte. Pendant la grossesse, elle est indispensable au développement normal du foetus. En application locale, elle améliore la micro-circulation de la peau.

La dose quotidienne ne doit pas dépasser 400 U.I. et c'est rare.
Le manque de vitamine E peut résulter d'une cirrhose éthylique, d'une pancréatite ou de laxatif à base d'huile minérale. L'effort physique intense entraîne une perte temporaire de vitamine E.
Symptômes de carence : faiblesse musculaire, myopathies.
Aucune toxicité, même à dose élevée.

 

H Biotine
Abats, viande, oeufs, lait, légumes, céréales, oléagineux..., synthétisée par la flore intestinale.
Intervient dans le métabolisme des glucides lipides.

 

K Phytoménadione
Foie, oeufs, légumes verts. Synthétisée dans l'intestin, grâce à la flore.
Favorise la coagulation du sang (anti-hémorragique).
Aller au sommet de la page   Aller à la page précédenteRetour au MenuAller à la page suivante
Webmaster : Loric - sm.coppier.free.fr - Les marques qui apparaissent dans les textes de ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.